Banque alimentaire Sainte-Rose

Sainte-Rose rassemblée autour des moins nantis

Crédit photo : Dan Harper

En activité depuis juillet 2012, la banque alimentaire de Sainte-Rose-du-Lac continue de faire une différence pour les familles moins aisées de la région, mais aussi de rassembler la communauté autour d’une même cause.

Coordonnatrice bénévole de la première heure, Angele Delaurier se souvient bien des débuts de la banque alimentaire de Sainte-Rose-du-Lac en 2012 : « Je faisais partie d’un groupe de soutien, et quelqu’un a demandé s’il existait une banque alimentaire ici pour une famille qui avait de la difficulté à mettre de la nourriture sur la table en fin de mois. La plus proche était alors à Dauphin, à plus de 30 minutes en voiture.

« Louise Debeuckelaere, la fondatrice de la banque alimentaire de Sainte-Rose, a pris la demande à cœur. Elle a contacté Moisson Winnipeg, ainsi que des organismes et des personnes dans la communauté, et six mois plus tard, en juillet, on faisait notre première distribution. »

Angele Delaurier, qui était alors facilitatrice de mission à l’Hôpital général de Sainte-Rose, s’est tout de suite jointe au projet, de même que Dalbert Hudson et sa femme Sylvia. Tous sont encore impliqués aujourd’hui.

Angele Delaurier a convaincu l’Hôpital de mettre à disposition des quatre bénévoles l’un de ses vieux garages d’ambulances, qui continue aujourd’hui encore à abriter la banque alimentaire chaque mois. La communauté a également fait don de tables et de glacières, mais aussi d’argent et de nourriture de leurs jardins.

« À notre première distribution, nous avons servi dix familles dans le besoin. Louise leur avait téléphoné pour leur proposer de venir. Dès l’automne, nous avions déjà une vingtaine de familles. Depuis deux ou trois ans, nous desservons chaque troisième vendredi du mois une cinquantaine de familles de la région, qui inclut Sainte-Rose, Ochre River, Laurier, Ste. Amélie et Rorketon. »

La coordonnatrice bénévole précise que si les familles ne peuvent pas se déplacer à la banque alimentaire le troisième vendredi du mois, des arrangements sont possibles à un autre temps. De même, en cas de besoin urgent, « nous avons toujours quelques paniers alimentaires disponibles entre les distributions mensuelles ». Chaque année, plus de 31 500 livres de nourriture sont distribuées à la banque alimentaire de Sainte-Rose-du-Lac.

En presque sept ans d’existence, la banque alimentaire de Sainte-Rose-du-Lac a fait une grande différence dans la vie de nombreuses familles, ainsi que dans la communauté dans son ensemble.

« Je me souviens d’une famille avec deux jeunes enfants. Les premières fois, ils avaient peur et ils semblaient faibles, fragiles. Mais plus ils venaient et plus ils semblaient aller mieux, être en santé. C’était beau à voir!

« Quand une famille mange bien et n’a pas à se soucier de comment mettre la nourriture sur la table, c’est toute la communauté qui en bénéficie : les enfants sont moins malades et ils réussissent mieux l’école, et les parents sont moins stressés. »

Si la banque alimentaire connaît un tel succès, c’est avant tout grâce à la générosité de la communauté. « Nos écoles organisent des collectes de denrées pour nous, nos magasins nous donnent leur nourriture invendue, nos résidents viennent nous prêter main forte pour distribuer la nourriture ou nettoyer après, tout le monde s’implique, se réjouit Angele Delaurier. « C’est comme ça à Sainte-Rose. Dès que quelque chose se passe, la communauté est là. On prend vraiment soin les uns des autres. »