Une collaboration inspirante

Colleen Reidke

En novembre 2017, l’une des Communautés de service de la CCSM, Actionmarguerite, a fait un pas vers l’excellence par le partage de connaissances et d’expériences en rejoignant le groupe international Senior Quality Leap Initiative (SQLI). Créé en 2002, il rassemble des équipes de direction d’établissements de soins aux ainés en Amérique du Nord. Leur mandat est de trouver des solutions durables et efficaces pour améliorer la qualité de vie de leurs résidents. Actionmarguerite est le premier établissement manitobain du groupe.

Dans les soins aux personnes, la direction nous donne un plan, et nous nous chargeons de l’appliquer, dit Colleen Reidke, directrice adjointe des soins à Actionmarguerite. SQLI nous encourage à aller chercher plus loin pour mettre en place des solutions d’amélioration à long terme.

Grâce à la SQLI, les établissements apprennent les uns des autres. Si un établissement voit qu’il y a un problème, l’information est partagée. Nous collaborons sur plusieurs programmes.

La gestion de la douleur, une question clé, en est une bonne illustration.En regardant les données manitobaines, on ne sait pas comment régler le problème. Avec la SQLI, tout le groupe travaille ensemble donc des solutions différentes peuvent être essayées dans toute l’Amérique du Nord, puis les résultats sont partagés pour voir laquelle a été la plus efficace.

Depuis quelques mois, Actionmarguerite étudie aussi la question de la dépression chez les résidents. Quand ils arrivent dans nos établissements, les résidents voient leur environnement bouleversé, et ils prennent conscience de leur mortalité. Nous voulons pouvoir traiter la dépression du corps, de l’âme et de l’esprit, et pas seulement avec des médicaments. Dans un premier temps, la Communauté de service a recueilli des informations des autres établissements, en vue d’effectuer un sondage approfondi sur la qualité de vie dans nos établissements, puis d’utiliser les informations du groupe pour voir comment gérer la dépression de ses résidents.

Cette initiative apporte à Actionmarguerite de nouveaux points de vue sur les soins prodigués aux ainés. Quand on se compare aux autres organisations, non pas pour la compétition, mais pour la collaboration, c’est de grande ampleur. La SQLI va nous permettre de penser différemment, de poser de nouvelles questions et d’envisager de nouvelles mesures pour tendre vers l’excellence afin de toujours mieux servir nos résidents. Dans un établissement de Floride, par exemple, au lieu d’avoir un conseil qui prend toutes les décisions, les résidents participent à la gestion de l’établissement et ces responsabilités changent leur qualité de vie. C’est inspirant, conclut Colleen Reidke.